Sla navigatie over

Toespraak voorzitter Gwendolyn Rutten op de 1 mei viering in Jodoigne

Monsieur le Premier ministre, Cher Charles,

Cher collègue, Olivier,

Excellences, mandataires et chers amis libéraux.

 

Félicitations!

Je vous souhaite beaucoup de bonheur aujourd’hui.

Tous ensemble à cette grande fête du 1re mai.

La fête de tous ceux qui travaillent et entreprennent.

La fête de tous ceux qui veulent progresser dans la vie.

 

Il y a un an et demi, nous avons lancé ensemble,

un ambitieux projet.

Un projet de réforme.

Un projet courageux:

Un gouvernement fédéral et libéral

basé sur les valeurs qu’on fête aujourd’hui :

La liberté et la prospérité.

la solidarité, entre gens et entre générations pour l’avenir.

Entre Belges, et internationales.

Entre ceux qui connaissant la paix et ceux qui ont du fuir leur pays de guerre. 

Et avant tout : la sécurité. Pour chacun et chacune entre nous.

 

Chers amis,

Où est-on aujourd’hui, avec notre projet socio-économique pour le pays?

Je vais vous dire.

La Banque Nationale a enregistré en 2015…

quatre millions cinq-cent-quatre-vingt-mille emplois. (4,58 millions)

C’est un record historique et ça devrait être notre objectif d’avoir 1 Belge dur 2 qui travaille.

Plus de quatre-vingt-deux milles (82.000) entrepreneurs ont lancé leur propre entreprise.

11 000 (onze-mille) « flexi-jobs » ont déjà été créés depuis leur introduction en décembre de l’année dernière.

Des indépendants engagent, grâce à la réduction des charges, plus que jamais, ce premier employé si crucial.

 

Chers amis,

D’autres rêvent d’un tel palmarès

après une législature entière…

et bien: l’équipe de Charles Michel l’a fait en moins de deux ans :

Plus d’emplois et de croissance économique.

Et moins d’impôts.

Nous injectons huit milliards d’euros d’oxygène dans notre économie:

Des charges plus basses pour tout ceux qui travaillent ou qui ont travaillé,

Des charges plus basses pour les starters,

Des charges plus basses pour les indépendants, et les petits en moyennes entreprises

Des charges plus basses pour le Horéca

Des charges plus basses pour ceux qui travaillent en équipe,

Des charges plus basses pour faire avancer l’economie digitale

Des charges plus basses,

pour diminuer le coût salarial

et pour créer les jobs

– pour la première fois depuis des années –

dans le secteur privé – moteur de croissance.

Nous l’avons promis.

Nous l’avons fait.

Parole donnée, parole tenue.

Mesdames et monsieurs,

Les résultats parlent d’eux-mêmes.

Mais, le boulot n’est pas encore fini.

Il y a encore

un grande nombre de problèmes à résoudre.

sur le plan socio-économique,

mais surtout … pour la société.

Ce gouvernement travaille jour et nuit.

Dans des conditions extrêmement difficiles.

Vous savez que nous vivons une période agitée.

Au début de ce projet, nous ne savions quelles tragédies nous allions rencontrer sur notre route.

Radicalisme et terrorisme.

Du sang, des larmes et des déchirements au nom de la haine et de  l’intolérance. Une attaque sur nos valeurs libérales.

Nos pensées vont d’abord aux victimes du 22 mars et à leurs proches.

Nos remerciements vont à nos services de secours.

Aux médecins, infirmières, hôpitaux.

À la Croix Rouge. La Protection Civile.

et aux si nombreux de bénévoles faisant preuve de civisme.

Grâce à un plan d’urgence,

on a pu aider au maximum.

on a pu montrer

l’efficacité de nos soins de santés.

dans des jours d’enfer,

il faut une organisation efficace

et un ministre

qui sait de quoi elle parle.

Qui sait ce que c’est de rester calme et de rassurer les gens.

Qui sait ce que c’est des soins d’urgence.

On peut être fière d’avoir un ministre-médecin entre nous à un tel moment.

Merci Maggie, pour tout ce que tu as fait.

 

Je tiens aussi énormément à remercier nos services de sécurité.

La sécurité, c’est un droit de base, un droit fondamental.

Et ceci est non négociable….

 

A notre police, aux militaires je dis:

Le pays compte sur vous.

Et vous, vous pourriez toujours compter sur le soutien de la famille libérale.

 

Nous avons riposté, dans les jours et les semaines qui ont suivi le 22 mars.

En identifiant et en appréhendant les auteurs.

En démantelant des cellules terroristes.

Nous ne laissons, et laisseront jamais le terrorisme impuni. Jamais.

Nous sommes déterminés dans notre mission de protéger tous les citoyens.

 

La sécurité est primordiale et exige un leadership fort.

Des dirigeants qui comprennent les victimes et qui sont radicaux vis-à-vis des auteurs.

Des dirigeants qui continuent à porter les valeurs de notre société avec détermination.

Parce qu’il s’agit simplement de valeurs libérales.

C’est la raison pour laquelle,

chers amis,

c’est si rassurant d’avoir un leader libéral.

Un premier ministre, qui a montré au pays et au monde,

son leadership.

Son respect pour la démocratie et les valeurs libérales même dans des conditions extrêmes;

Sa détermination vis à vis des terroristes.

et son coeur vis-à-vis de la population.

Merci Charles!

 

Chers amis libéraux,

 

plus que jamais,

Tout le mouvement libéral, du nord au sud, doit se tenir aux côtés de notre Premier ministre.

Nous ne devons pas hésiter un seul instant.

Car notre liberté, qui nous tient profondément à cœur, est en jeu.

 

C’est notre liberté, notre façon de vivre, qui est visé par nos ennemis.

 

Notre pays est peut-être la place où la liberté se plait le plus.

Ici, vous choisissez vous-mêmes comment vous voulez vivre, et avec qui.

Ici, les femmes choisissent elles-mêmes si elles tombent enceintes.

Ici, chez nous, deux hommes peuvent se marier et élever un enfant ensemble.

Que vous soyez femme, homme ou transgenre, ici vous êtes d’abord un individu avec des droits fondamentaux.

Cette liberté, c’est grâce à nous, les libéraux.

 

 

Ici, votre croyance ne détermine pas ce que l’état autorise ou interdit.

Et l’état ne contrôle non plus ce que vous pouvez croire ou non.

Ici, il ya la liberté de réligion mais en même temps la séparation entre l’Église et l’État.

 

Ici, vous avez le droit à la vie privée, y compris dans l’ère digitale.

Ici, vous êtes libres d’exprimer votre opinion.

Ici, la presse a la liberté d’être critique.

 

Toutes ces libertés semblent évidentes.

Mais ce n’est pas du tout le cas.

Il faut les défendre car elles sont faciles à perdre et difficiles à reconquérir.

 

Cela nous revient à nous, libéraux de les préserver.

 

Nous savons combien la liberté est chère.

La liberté ne permet pas seulement à l’économie de croitre.

La liberté fait aussi grandir chaque individu.

 

C’est notre devoir de nous assurer que nous reculons d’aucun millimètre pour nos libertés et valeurs libérales.

Il nous appartient de mener à bien les défis extraordinaires de notre époque.
À nous de donner une direction positive à l’avenir.

 

Chers amis,

 

Pour nous la liberté est le ciment de notre modèle de vivre-ensemble qui repose

Sur des bases libérales...

Sur un juste équilibre entre droits et devoirs de sorte que la liberté individuelle de chacun soit garantie au maximum.

Sur la protection de l’individu contre le pouvoir de l’état, de la religion, des groupes de pressions et des intérêts particuliers, du nationalisme, de la communauté, de tout ce qui veut opprimer la pensée humaine libre.

 

Sur la différence pour construire des ponts. Qu’on soit homme ou femme, homosexuel ou hétérosexuel, homme ou femme, blanc, brun, jaune, noir, croyant ou non croyant.

Nous devons conserver ce modèle de vivre-ensemble,

En le portant.

Jour après jour.

Continuons à rassembler toutes les forces positives de ce pays.

Ne nous laissons pas séparer par les différences.

Que ce soit par langue, religion, philosophie, couleur ou origine.

Unissons-nous pour la liberté, la sécurité et le progrès.

 

Vive les libéraux !

Zoek nieuwsberichten
Meest recente berichten

Gemaakt door Code Nation via NationBuilder